lundi 21 avril 2014

Portes ouvertes du 44°RT et diplôme du centenaire 1914-1918

Le 18 mai prochain, le 44ème régiment de Transmissions ouvre ses portes. Vous pourrez découvrir, dans une ambiance conviviale et familiale, cette unité installée depuis 20 ans à Mutzig. Bien sûr tout ne sera pas ouvert mais cela peut être une bonne occasion d'appréhender le volet "électronique" du combat cyber-électronique.

C'est aussi l'occasion de parler du diplôme du centenaire 1914-1918 TM1418 (1er mars au 31 décembre 2014) qui s'inscrit dans la cadre du centaire de la Grande guerre. 
"Pour célébrer le centenaire de la guerre 1914/1918, des activations spéciales auront lieu toute au long de l’année 2014 dans divers départements. Afin de faire un trait d’union entre elles, nous avons décidé de créer un diplôme commun. Le but est de contacter un maximum de stations TM 1914/1918, faisant parties de la liste des indicatifs spéciaux, sur toutes bandes et tous modes (relais inclus), pour obtenir le diplôme."


La section radioamateur du 44°RT F5KBB participe à cette commémoration un peu spéciale mais très symbolique (les lecteurs d'Attention: cyber ! ne seront pas surpris). Elle avait déjà participé aux 70 ans des Transmissions, du haut de la tour Eiffel
Rejoignez-les sur les ondes ou au quartier Moussy de Mutzig, le 18 mai 2014 !



vendredi 18 avril 2014

Interview d'Aymeric Bonnemaison et de Stéphane Dossé sur Defense.gouv.fr

Description synthétique du combat cyber-électronique, mise en perspective historique et prospective concrète, Attention : Cyber ! n’est pas un ouvrage réservé aux seuls spécialistes du monde cyber. Avec ce livre généraliste, le colonel Bonnemaison et le lieutenant-colonel Dossé souhaitent démontrer l’importance du cyber et de la guerre électronique dans les conflits d’aujourd’hui et la nécessité d’une cyberdéfense performante. Rencontre avec les deux auteurs.

Pourquoi ce livre ?
Col Bonnemaison : Nous avons pensé qu’il était temps pour nous de montrer l’expertise que pouvaient avoir les armées dans le cyber. Aujourd’hui, nous allons bien plus loin que la simple protection contre la cybercriminalité. La cyberdéfense est devenue un domaine de souveraineté pour les états. Dans ce cadre, nous avons souhaité conduire une réflexion partant d’une approche militaire fondée sur des cas concrets historiques, pour ébaucher ensuite une vision plus prospective.

mercredi 16 avril 2014

Dans Electrosphere par Charles Bwele

Attention : Cyber ! Vers le combat cyber-électronique (Economica) est écrit par Aymeric Bonnemaison et Stéphane Dossé, tous deux saint-cyriens, officiers des transmissions de l'armée de Terre et brevetés de l'Ecole de Guerre (Paris). Il était temps que des officiers de terrain approfondissent ce domaine cyber, le plus souvent traité dans la littérature techno par des consultants en cybersécurité ou par deswhite hackers. Lire la suite.


mercredi 9 avril 2014

Dans Guerres & Histoire

La recension de Laurent Henninger dans Guerres & Histoire : La "cyberguerre" est aujourd'hui une idée à la mode. [...] Comment s'y retrouver au milieu de la profusion de livres et surtout d'articles sur cette question ? Probablement en commençant par lire ce livre !  
Pour lire la suite, achetez l'excellent Guerres &Histoire d'avril 2014.

dimanche 6 avril 2014

Rapport de Greenpeace 2014 : Clicking Clean: How Companies are Creating the Green Internet

Le rapport de Greenpeace 2014 Clicking Clean: How Companies are Creating the Green Internet April 2014 sur les rapports de grands d'Internet avec la production d'énergie renouvelable vient de sortir. Si l'effort d'information doit être souligné, force est de constater que la problématique écologique reste prise plus sous un angle technique (classement qualitatif des entreprises pour la prise en compte du "green", consommation des datacenters) que géopolitique numérique malgré quelques points intéressants. La demande d'énergie électrique du Cloud se situe entre la consommation totale de l'Allemagne et de la Russie. L'augmentation des besoins est bien soulignée, notamment aux Etats-Unis et en Chine, sans pour autant en démontrer le caractère structurant en termes de concurence interétatique. Les conséquences négatives sur les relations internationales sont malheureuseument peu abordées.


Dans le chapitre 4 du titre 2 d'Attention : cyber ! sont abordées ces problématiques. Bien plus que la neutralité de l'Internet, les problèmes de l'accès à l'Internet dans les populations non équipées et la durabilité du développement de l'Internet, dans le cadre d'une transition énergétique, sont crisogènes et méritent aussi l'attention de ceux qui s'intéressent au cyber ! En tout cas, bonne lecture du rapport de Greenpeace qui vaut bien d'être lu.