dimanche 30 mars 2014

Création d'une arme cyberélectronique dans l'armée de Terre américaine

L'armée de Terre américaine développe le concept de Cyber electromagnetic activities qui est décrit dans le FM 3-38 et correspond à peu près au périmètre conceptuel développé dans Attention : cyber ! 
Elle passe à la vitesse supérieure en créant une arme cyberélectronique. Pour être plus précis, cela se rapproche plus d'une fonction opérationnelle comme le renseignement-guerre électronique dans l'armée de Terre française que d'une arme stucturée comme l'infanterie. En tout cas, il s'agit d'une expérience concrète d'adaptation de la structure organique à la nécessité et à la pratique opérationnelle. A suivre donc...


dimanche 23 mars 2014

Dans Tubbydev

On croit souvent, et malheureusement à raison, que les militaires français sont à côté de la plaque en ce qui concerne la cyberguerre, les cyber menaces, bref, les dangers réels du cyber monde sur l'intégrité "mortar" des nations, des peuples et des institutions. Bien qu'un ancien Cemat des années 90 ait écrit qu'un jour le maître de l'électron l'emporterait sur le maître du feu, le militaire français semble avoir plaisir à rester dans son monde romantique classique et à ne pas adhérer à la devise d'une de ses écoles, "ils s'instruisent pour vaincre"...

Le livre "Attention Cyber ! " est donc une bonne surprise puisqu'écrit par 2 officiers supérieurs ( Aymeric Bonnemaison et Stéphane Dossé ) il montre qu'aux moins eux ont une conscience aigüe du problème. Lire la suite.

Dans DSI

Tous deux officiers de l’armée de Terre, les auteurs posent l’hypothèse d’une convergence entre guerre électronique et cyberguerre. Pour l’étayer, ils montrent d’abord comment, historiquement, émerge ce combat cyber-électronique – à comprendre comme la lutte sur et pour les réseaux – en trouvant sa proto-forme dans la guerre de Sécession avant d’en venir aux cyberopérations contemporaines.  Lire la suite.

dimanche 9 mars 2014

L'importance nouvelle des télécoms dans la guerre de Crimée ?

La Guerre de Crimée est le premier conflit dans lequel les télécommunications sont aussi pregnantes. Pour autant, la dimension du combat sur les réseaux semble inexistante. 


Extrait d'attention : cyber ! : 
Durant la Guerre de Crimée (1853-1856), simultanément à des stations de télégraphie aérienne, des stations mobiles de télégraphie électrique sont engagées par les forces impériales françaises pour relier le corps expéditionnaire à Paris. Les Ottomans et les Britanniques ne sont pas en reste et développent significativement leurs réseaux dans la région par la mise en œuvre de réseaux tactiques et stratégiques. Les Russes, pour leur part, mettent en œuvre une ligne entre Saint-Pétersbourg et Sébastopol. Il convient de souligner qu’à ce stade aucune action d’ampleur n’aurait été menée pour contrer la mise en place de ces réseaux. Cette mise en réseau étendue, allant des corps expéditionnaires à leur capitale, entraîne également une intervention plus intrusive du commandement central dans les manœuvres tactiques.